Quelques anecdotes sur la culture japonaise

Partez à la découverte de Tokyo, la capitale du soleil levant à la culture aussi traditionnelle que moderne. Afin de profiter au maximum de votre séjour, le CEI vous donne quelques petites astuces.

 

LA LANGUE : 

L’étude de la langue japonaise est primordiale pour comprendre la culture de ce pays.  Les symboles sont arrivés par les moines bouddhistes chinois au 4ème siècle après J.C. D’un point de vue linguistique, 98% de la population (soit 127 millions d'habitants) a pour langue maternelle le japonais. Néanmoins, il faut savoir qu’aucune loi ne lui donne le statut de langue officielle. Leur alphabet est composé à partir des voyelles.

  • Langue japonaise : Nihongo = 日本語

  • Bonjour : Konnichiwa = 今日は。

  • Au revoir : Sayōnara = 左様なら

  • Merci : Arigatō = 有難う/有り難う

 

LA NOURRITURE :

La cuisine japonaise est le produit de son environnement et de ses habitants. En effet, les Japonais ont hérité d’une très grande richesse culinaire au cours du temps. Ce pays utilise encore des recettes ancestrales majoritairement cuisinées à base de fruits de mer (sushi et sashimi), nouilles (udon et soba), mais aussi une multitude de plats exotiques marinés à la sauce soja.

 

Vous n’êtes pas sans savoir qu’au Japon les couverts ne sont pas les bienvenus à table. C’est pourquoi nous vous proposons un petit Tutoriel pour apprendre à se servir des baguettes

 

LA GESTUELLE :

Une bonne interprétation

  • Légère inclinaison du buste vers l’avant avec les mains contre le corps : d’apparence simple, ce geste est très codifié pour dire bonjour, au revoir, merci… Il évolue selon la situation hiérarchique, la différence d’âge, le respect de l’autre, la femme ou l’homme … 
  • Légère inclinaison du buste vers l’avant avec les mains jointes : avant d'entamer le repas, il est coutume de dire 頂きます (ItadaKiMaSu) “recevoir, accepter” équivalent de notre “Bon appétit”.

  • Montrer son nez du doigt : les Japonais se touchent le nez pour se désigner intégralement. Un Français aura plutôt tendance à se tapoter la poitrine d’une main plate.

  • Se toucher les lobes d’oreilles : pour dire que quelque chose est brûlant, les japonais se caressent les lobes d’oreilles. En effet, cette gestuelle s’explique car c’est une partie du corps indolore et ayant la plus basse température. 

  • Lever son auriculaire : le geste pour parler de 恋人 (KoiBito) “sa bien-aimée” consiste à dresser 小指 (KoYubi) “l'auriculaire”. Une explication probable de ce geste est qu'au Japon il est dit que deux personnes qui s'aiment sont reliées par un fil invisible qui serait accroché à leurs auriculaires.

  • Former un rond avec son pouce et son index : il est très utilisé pour approuver quelque chose, mais attention, celui-ci peux également exprimer un certain intérêt pour l’argent. Alors qu’en France, nous avons coutume de frotter le pouce et l'index.

  • Faire un X avec ses avant-bras : cette gestuelle est utilisée pour exprimer un refus, un signe négatif. Excepté au sport pour demander un changement de joueur, ce geste n’est vraiment pas courant en Europe. 

  • Le cassé du poignet : ce geste est utilisé par les japonais pour faire signe à quelqu'un de venir. Ce qui est exactement l'inverse du nôtre. En effet, la paume de la main est tournée vers le sol et on fait un mouvement répétitif au niveau du poignet.

Quelques gestes à éviter

  • Utilisez vos deux mains pour donner quelque chose. Dans le cas contraire, l’objet sera perçu comme mauvais et le geste irrespectueux. 

  • Ne jamais plantez ses baguettes dans le riz pour signe de mauvais présage. Il est préférable de les poser à côté du bol et non croisées. 

  • Ne pas montrer une personne avec une baguette ce qui pourrait être interprété comme une menace.

  • Evitez d'être en retard. La ponctualité est une valeur très appréciée des Japonais. Si jamais vous êtes en retard, il faudra s’excuser d’une manière bien appréciée.   

  • Minimisez vos émotions. Au Japon, on ne rit pas aux éclats, on évite de parler trop fort, de sauter de joie ou de crier de colère.

  • Evitez de vous moucher en public. Ce geste est perçu comme sale et irrespectueux pour l’entourage.

  • Aucun contact pour se dire bonjour. Pour deux membres d’une même famille ou deux amis proches, un signe de la main suffit. 

  • Avant d'entrer dans une maison, il faut toujours enlever ses chaussures. Cette coutume est même parfois appliquée dans certains restaurants et musées.

 

LES VETEMENTS :

Le kimono 着物 est la robe traditionnelle japonaise qui se porte du côté gauche fermée sur le côté droit et tombant jusqu'aux pieds. Généralement ils sont décorés par des motifs traditionnels (pin, bambou, tortue, libellule, roue...) et portés essentiellement pour les grandes occasions. La large ceinture nouée dans le dos est appelée obi. Les chaussures traditionnelles portées avec cette tenue sont des getas 下駄, Tongues asiatiques en bois rehaussées par un petit talon rectangulaire. 

 

TRADITIONS :

  • Les sumos : ce sont des lutteurs de taille imposante, qui sont élevés au rang de demi-dieux. Les tournois de sumo sont quasiment immanquables dans tout le pays.
  • Mangas : ce sont des bandes dessinées japonaises où les personnes ont les traits très marqués. Généralement la lecture se fait sans le sens inverse des livres occidentaux.
  • L’origami : l’art du pliage papier. Le vrai origami utilise une feuille entière que l’on ne coupe pas. 
  • Maneki Neko : est une statue traditionnelle japonaise, représentant le chat de bienvenue.
  • Hanami : c’est l’art d’apprécier la beauté des fleurs et plus particulièrement la floraison des cerisiers au printemps.
  • Momijigari : est le fait d’apprécier la beauté de changement de couleur des feuilles en automne, en particulier celles de l'érable japonais.
  • : est un mélange de chant et de danse. Les acteurs du théâtre Nô sont uniquement des hommes et la plupart des pièces tournent au tragique. 

 

Culture Japonaise